Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du RPF Nord Pas de Calais

Site de la Fédération RPF Nord Pas de Calais et des Fédérations 59 et 62

CANDIDATURE SANS CONCESSION

Publié le 15 Février 2012 par rpf-nord

Pourquoi, en quelques lignes, j’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle en France du printemps prochain ?

Parce qu’il n’y a pas de candidats aujourd’hui qui proposent de solutions pour la France inspirées de la pratique politique du Général de Gaulle en son temps, à la fois pragmatique et crédible sur le plan économique, morale et laïque en matière sociale, libérale mais sans laxisme au niveau de la représentation politique et des activités régaliennes de l’Etat. Tout semble avoir été organisé par le système pour que rien ne subsiste entre l’UMPS, vecteur de la pensée unique et du fédéralisme européen et ses opposants officiels et de conforts, les ligues populistes du souverainisme national-étatiste, de Marine Le Pen à Jean Luc Mélenchon en passant par Jean Pierre Chevènement et Nicolas Dupont-Aignan.

Parce qu’aucun candidat ne propose un rassemblement politique concerté basé sur des alliances à droite, sans exclusive mais respectant la diversité de nos familles de pensée. L’ensemble des candidats déclarés sont des candidats « attrape-tout », brouillant les repères traditionnels, alliant démagogie et esprit de féodalité, ne proposant à leurs supplétifs que le ralliement sans condition.

Parce que les candidats de l’oligarchie et des féodalités qui nous gouvernent et prétendent vouloir nous représenter évoluent en vase clos, empêchent tout renouvellement de la classe politique. Ainsi en 2012, deux des trois grandes formations politiques que compte notre pays seront représentées à l’élection présidentielle par un candidat au lien de parenté avéré et notoire avec le précédent. Le Parti socialiste nous a présenté l’épouse en 2007 et maintenant l’ex-époux, le Front National, la fille en 2012 après le père depuis 1974. Est-ce là l’image que nous voulons donner au monde d’une démocratie moderne ?

Ma candidature s’inscrit donc dans le cadre du nécessaire renouvellement des représentants politiques de notre cher et vieux pays mais dont le peuple dispose encore d’atouts considérables dans le monde s’il veut bien s’en donner les moyens et se doter d’élus volontaires et déterminés à incarner son avenir.

C’est la candidature gaulliste qui refuse l’inféodation aux structures dominantes de notre vie politique à bout de souffle, PS, UMP, FN compris.

 

Nicolas STOQUER

NICOLAS 01

Commenter cet article