Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du RPF Nord Pas de Calais

Site de la Fédération RPF Nord Pas de Calais et des Fédérations 59 et 62

ET MAINTENANT QUE FAIRE ???

Publié le 19 Mars 2012 par rpf-nord

ET MAINTENANT QUE FAIRE ???

Il est dans les habitudes des groupuscules et de leurs chefs crépusculaires de faire d’un échec un franc succès, d’une pantalonnade le comble du pied de nez au système. La déconfiture vient à posteriori légitimer le courage qui n’était souvent que témérité et analyse erronée de la réalité.  Enfin, comble de l’orgueil, les raisons du camouflet sont réinterprétées au bénéfice exclusif de celui qui l’a subit, le système chargé de toutes les fautes et de tous les complots ? C’est comme de bien entendu car « Il faisait peur », que l’establishment n’en a pas voulu. Le phénix de l’ego peut alors renaître de ses cendres, pour une nouvelle bataille perdue d’avance, vouée aux mêmes résultats que les précédentes puisque obéissant aux mêmes causes indiscutées et indiscutables.

Au risque de surprendre et pourtant, cela ne devrait pas, j’interprète pour ce qui me concerne l’échec de ma candidature à l’élection présidentielle, en tant que président du Rassemblement gaulliste RPF, comme une aberration dont j’ai décidé de prendre, et l’avenir le démontrera, toute la mesure. Passe encore le soupçon légitime qui permet de douter de la neutralité du réel et voit un député totalement insignifiant, collé au fond du seau dans la marge d’erreur de 0 à 2 %, porter beau ses 700 signatures et plus et un ancien Premier Ministre interdit lui pour raison de « haine personnelle du chef de l’Etat » de concourir à l’élection suprême. Il n’en reste pas moins qu’un gaulliste digne de ce nom doit tirer les conséquences de sa « non qualification » à l’épreuve politique reine d’une Vème République fondée par le général de Gaulle. Un score médiocre voir nul au moment du vote devrait d’ailleurs avoir des conséquences tout à fait équivalentes…

Enfin ! Et maintenant que faire ?

Et déjà, que ne surtout pas faire ? Former une armée des rebuts, des rejetés des ténèbres extérieurs, qui viendraient faire front aux officiels, aux médiatiques et à l’oligarchie. C’est toujours le piège du diable qui pousse par un acte de haut désespoir à embrasser les pires causes, à faire les alliances les plus contre natures. Ce n’est pas de l’extrême droite que viendra le salut. Plus généralement, la logique anti système ne fera jamais un ciment, l’observation de la réalité comme la raison nous l’indiquent. Non ! Le système va mourir de ses propres outrances. La médiasphére disparaîtra dans un grand vacarme, non pas de l’Armageddon entre les forces du bien (à savoir les petits, les exclus, les sans-grades) et celles du mal (l’élite et ses faire-valoir), mais de ses excès mêmes, du traitement que font les médias des médiatiques eux mêmes…  Soit qu’elle fera selon sa logique bipolaire descendre tellement bas ce qu’elle aura fait précédemment monté si haut qu’elle perdra toute crédibilité, soit qu’elle poussera trop loin le bouchon de la persécution médiatique, ce qui lui colle à la peau comme une seconde nature. C’est la voix d’un petit enfant qui déclare le roi nu, pas la meute des vociférants et des damnés de la terre.

Des destins croisés des encensés en disgrâce et des excommuniés impénitents, on pourrait faire un roman, un mensonge romantique, peut-être même une vérité romanesque. Mais au confluent ou la raison distingue et le cœur parfois chavire, offrir en débat et non en pâture de vrais clivages, de vraies disputes, d’authentiques querelles. Il faut certes pour intéresser les médias des clivages mais de réels et non fantasmés car exclusivement imaginaires ou seulement symboliques. Le RPF y travaille, il posera très prochainement, j’en suis sur, une grosse pierre dans le jardin des bien-pensants et des ligues de vertus.

Mais cela ne suffira pas, malgré toutes les bonnes volontés du monde et dieu sait comme en ce domaine notre parti est bien pourvu. Il va falloir que le peuple aussi s’en mêle. C’est la raison d’être d’Initiatives 2012, Rendre le pouvoir au peuple. Promouvoir le Référendum d’Initiative Populaire, pour faire entrer le Peuple dans la partie… Car avec lui, oui, alors tout deviendra possible !

Nicolas STOQUER

NICOLAS 01

Commenter cet article