Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du RPF Nord Pas de Calais

Site de la Fédération RPF Nord Pas de Calais et des Fédérations 59 et 62

Quand le piège se referme !

Publié le 7 Février 2012 par rpf-nord

Quand le piège se referme !

Il faut dire que le coup était tentant pour Marine Le Pen. Reprendre le discours souverainiste et patriote, se parer de toutes les vertus nationales jusqu’à la défense du principe de laïcité, autant de valeurs que la droite classique et le centre droit ont jeté aux orties depuis le milieu des années 80. Devenir la représentante de la majorité silencieuse et invisible en toute connaissance de cause là ou d’autres ont fait profession de défendre les minorités visibles à l’insu de leur plein gré. Il faut ce qu’il faut… Et les français ne sont pas mauvais public qui gardent une certaine tendresse aux Richard Virenque de la politique qui ont confondus principe majoritaire et promotion des minorités, neutralité de l’Etat et affichage de « sa » différence. Si pour réussir, cette dope là fait grimper des sommets et puisque tous ceux qui veulent réussir font pareils… Attention tout de même à la descente !

Mais Marine Le Pen voulait plus ou mieux, c’est selon… La cible, cette fois ci, c’était ni plus ni moins, vous, moi ! Le potentiellement majoritaire de moins de cinquante ans. Le Bidochon moyen, mélange d’Adjudant Kronenbourg, de Patrick Chirac et du Gros Dégelasse. Y’a bon le p’tit blanc ! Oui mais grand-mère, comme vous avez de longues dents…

Le souverainisme est à prendre. C’est un paradoxe étonnant d’observer qu’aujourd’hui que la réalité nous donne raison, l’ensemble des chefs de notre famille politique sont hors d’état de nuire soit qu’ils ne soient plus de ce monde(Le regretté Philippe Seguin) soit qu’ils aient désertés la politique active (Tous les autres, Pasqua, Villiers, Garaud, Chevènement). Quel beau patrimoine en déshérence… Au faillitaire et même chez Drouot, c’est chose rare de voir passer si belle pièce pouvant être acquis au vil prix sans être entaché de nullité au prix lésionnaire. On donne trois francs six sous à la première « ges(-)tapette » venue pour jouer les serre-files et l’affaire est dans le sac !

La logique de prédation en politique passe aujourd’hui par la maîtrise des médias. « Si on ne parle pas de toi, tu n’existes pas! Par contre, ce que tu détiens nous intéresse ! ». Cherchez l’erreur… Sur quoi se fonde aujourd’hui notre société médiasphérique qui s’affiche de mixité et de tolérance, sur quelle pierre de fait se tient l’édifice de nos maçons d’iniquité ? Ainsi est la foi des démons qu’elle a compris que la pierre rejetée deviendrait la pierre d’angle et que sur ce fondement ils bâtiraient leur temple et leur autel. En des mots très simples, notre collectivité ne tient que d’exclure tous les jours ce qui la fait vivre, la vache à lait du système, la classe moyenne, passée qui a fait notre pays (souchienne faut il dire ?), présente qui se bat tous les jours pour survivre et future qui peine à envisager un avenir pour ses enfants. Ainsi le système ne peut se perpétuer à priori que d’exclure de la représentation ce qui le représente le mieux. Visez le paradoxe ! Et ce n’est pas autrement que font tous ceux qui dans une posture d’imposture ont décidé de toucher au grisbi.

Mais il y a là fort à parier qu’à ce petit jeu, ce n’est pas nous qui maîtrisons le vide (médiatique) mais lui qui nous absorbe… Et que Marine Le Pen à vouloir représenter l’irreprésentable, commence par en subir le même sort… Disparaître faute des précieuses 500 signatures. Sarkozy et ses bébés l’ont bien compris eux qui- et il faut reconnaître qu’il y a du génie dans l’astuce- ne voient dans le Bidochon moyen, qu’un élément minoritaire à traiter comme les autres. Après tout, blanc, jaune ou noir, chrétien, juif ou musulman, un beauf reste un beauf, non ? Minoritaire, minoritaire, tout est minoritaire dans la vie qu’ils nous proposent, tout à fait Monsieur Dutronc. C’est un hommage aux 7 démons qui sont même légion que de traiter ainsi toutes les catégories de la population selon le principe minoritaire, la surface médiatique faisant le reste, c’est-à-dire une majorité de rencontre et de circonstances, une démocratie frelatée, une République qui s’est prostituée. « Minoritaire de toutes les catégories, je vous représente ! Et laissez moi faire le reste ». Et que l’on ne nous parle pas d’absence de maturité politique à ce petit jeu là, à vouloir comme Nicolas Sarkozy en 2007 oser prétendre être le candidat de la rupture et viser le beurre, l’argent du beurre et le cul de la fille Chirac. Il a donné le mauvais exemple.

Allons ! Bienvenue aux enfers Madame Le Pen (A ne pas confondre avec l’enfer…) ! Dans les ténèbres extérieures, la France éternelle, ce qui a fait de notre pays un phare pour le monde. Et qui reprendra du service, le moment venu.

Nicolas STOQUER

NS

Commenter cet article